Posted on: mars 27, 2019 Posted by: benoit Comments: 0
Adélaïde lors de son sacre entourée des précédentes Lauréates
| Crédits Photo : Christophe Bosak

Quelle est la première chose à laquelle tu as pensé lorsque tu as entendu ton nom ?

J’ai directement pensé à l’explosion de joie qu’aurait ma mère à ce moment même devant le direct, celle qui a toujours cru en moi et qui m’a souhaité le meilleur avant mon départ pour la métropole.

Que représente le titre de Belle de France 2019 pour toi ? 

Étant la 5ème édition mais aussi la dernière dans l’histoire de Belle de France c’est vraiment un honneur pour moi de pouvoir faire partie de cette grande famille. Ce titre représente aussi une des plus belles réussites de ma vie, un titre national et un rêve qui se réalise mais aussi un énorme défi, celui de m’envoler à l’international par la suite.

C’était ton premier voyage en Métropole, quel est ton meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir restera notre soirée avec les autres candidates, le soir de l’élection. Le fruit d’une longue semaine de préparation, de rencontres, de découverte de Lyon et de ses beaux paysages que je n’avais jamais vus avant. Je me suis faite de nouvelles amies mais aussi une deuxième famille et rien que pour ça je leur dis merci.

Et le pire ?

Le pire souvenir a été mon départ de l’île, j’étais remplie d’émotion et de tristesse de devoir quitter mes proches mais aussi d’appréhension de devoir passer une semaine avec des personnes que je connaissais à peine. Au final ça a été une semaine formidable auprès du comité et des filles devenues des amies venues de régions différentes.

Tu es actuellement en BTS Tourisme, quels sont tes projets pour le futur ? 

Si j’obtiens mon BTS Tourisme, j’espère entrer directement dans le monde du travail dans une structure touristique type agence de voyages ou encore aéroport en tant que conseillère en voyages ou agent d’escale.

Ton titre de Belle de France 2019 a-t-il modifié tes projets ?

Non peut-être pas modifié mes projets mais plutôt mon quotidien dans le sens ou je serai beaucoup sollicité par des événements, des shootings photo ou encore des défilés, puis pour l’international il me faudra consacrer du temps de préparation afin de donner le meilleur de moi-même.

Peux-tu nous rappeler le projet caritatif que tu souhaites soutenir durant ton année ?

Il s’agit de l’association le CEViF qui est un collectif pour l’élimination des violences intra familiales. J’aimerais apporter mon aide et mon soutien afin de sensibiliser les personnes concernées, nos familles, nos proches. C’est malheureusement une cause qui est présente partout dans le monde et qui me touche particulièrement.

Quel message aimerais-tu transmettre aux personnes qui te suivent ?

J’aimerais en priorité les remercier car c’est grâce à leur soutien que je trouve cette motivation d’avancer dans ce domaine et j’aimerais aussi leur dire que tout est possible dans la vie, il suffit juste d’un peu de courage et de confiance en soi pour y arriver. Comme dit le dicton « qui ne tente rien, n’a rien ».

Un petit mot pour finir ?

Je voudrais remercier ma famille, mes amis mais aussi tout ceux qui m’ont accompagnée dans mon parcours de miss, ils ont été le pilier sur lequel je me suis reposée pour trouver la force d’avancer. J’aimerais notamment remercier le comité Belle de La Réunion pour cette merveilleuse opportunité puis remercier le Comité nationale de m’accueillir dans leur grande famille, je suis prête à  recueillir tous les conseils qui me seront nécessaires pour la suite, j’espère vous rendre fier et emmener les couleurs de la France au sommet.

|Crédits Photo : Run Pix – David Lallemand

Propos recueillis par le Comité Belle de France

Leave a Comment